DONNEZ-MOI MADAME S’IL VOUS PLAIT DU KETCHUP POUR MON HAMBURGER…


Alors là, je te vois venir à des kilomètres. N’importe quoi, elle se met à nous faire une recette de burger. Pourquoi pas non plus nous dire comment faire une carbonara ? Eh bien parles-en à Floriana, elle te dira que la carbonara, c’est pas ce que tu crois (elles sont toutes belles, belles, belles commeuh le jouuuuur).

Pour être tout à fait honnête avec toi (et l’honnêteté est tellement un mot seul), c’est pas la même histoire avec le burger. Parce que, en fait, on sait tous faire un hamburger. Tous ? Noooon, un petit nombre d’entre vous résiste encore à l’habitude du bigmac ou du quarter pounder with cheese (on sait jamais si ça se trouve je suis lue à l’étranger, je préfère prévoir). Et ouais ptit gars, c’est bien à toi que je m’adresse, espèce de glandu. Tu vas voir, c’est pas sorcier, Jamy l’a même probablement appris à Fred.

Je vais changer ta vie. Non, je n’ai pas peur des mots. Tu vas avoir un orgasme gustatif, et ça, grâce à moi. (Je pense très sérieusement à faire construire un monument à mon effigie afin que tu puisses me vénérer en toute sérénité. Mais c’est un autre sujet).
The cherry on top ? Pour moins cher que les 7€ du macDo.

Allez zou, tous à poêle.

Bien. Commençons si tu le veux bien (si tu je veux pas, je me demande ce que tu fous là)

Il te faut OBLIGATOIREMENT
- des pains à burger (ça parait évident, mais rappelle-toi, tu es nul en cuisine, il faut tout te dire)
- un steak haché par burger que tu prends chez le boucher et que tu consommes dans la journée, sous peine de passer la soirée à lire Voici* aux cabinets.

Easy as can be.

Après, c’est comme tu veux, tu peux aussi faire avec les restes du frigo. Genre moi il me reste du camembert, bah du coup, je vais en mettre dedans. Si t’as des lardons, tu peux en mettre aussi. Tu vois le principe ? Bien, t’es pas si débile en fait.


Bon, il te faut au moins une sauce. Personnellement, je suis plus béarnaise ou ketchup. Mais tu peux mettre de la mayo, de la sauce barbecue ou pourquoi pas de la sauce samouraï, si t’as l’âme d’un guerrier.


Comme tu t’en sors bien, tu continues dans l’effort et choisis des trucs que tu aimes pour compléter. Salade, tomates, oignons (OUAIS COMME AU KÉBAB, dingue, hein ??!), cornichons, bacon, fromage râpé, fromages-fondus-faits-exprès-et-dégueulasses-mais-qui-dépannent, cheddar, édam, emmenthal, roquefort.

ATTENTION : dans le cadre très spécifique du rencard à but péchotique, je te déconseille le roquefort. Même le camembert est à proscrire, à mon grand regret. Le fromage au lait cru est l’ennemi du roulage de pelle. Déjà que t’es loin d’être parfait, si, en plus, tu pues de la gueule, je vais pas te mentir, c’est mort.

We’re up all night to get lucky, not to take a râteau.


D’abord, sors les pains du plastique (même si, c’est vrai, le plastique est fantastique, il ne se mange pas). Tu sépares le haut du bas, tu les déposes sur une grille du four sur laquelle tu mets du papier cuisson. Tu y ajoutes le fromage que tu souhaites y mettre. Tu enfournes à four moyen chaud, pour ne pas que le pain durcisse. Sinon, t’auras des croque-monsieur. C’est bon, mais c’est pas ce que tu veux manger.

Pendant ce temps-là (à Veracruz), tu saisis tes steaks hachés dans une poêle antiadhésive. Les burgers sont assez gras comme ça donc on va éviter d’ajouter la moitié de la plaquette de beurre pour cuire les steaks. Et là l’avantage, tu choisis ta cuisson. Pendant que ça cuit, tu peux twerker. Mais c’est pas obligé.

Quand le fromage a fondu sur les pains, tu les sors du four. Tu ajoutes la sauce que tu as choisie, puis les condiments. Pour la salade, même si normalement ça ne se fait pas, émince-là, ça se mangera plus facilement. Et les rondelles de tomate que tu prends bio. Et si c’est pas la saison, prend des tomates cerises, ça a plus de goût. Et nous, c’est le goût.
(Tu mets les extras un peu des deux cotés, et pas trop, sinon tu vas t’en coler partout en mangeant)

Tu déposes ensuite ton steak là-dessus. Et tu refermes.

C’est prêt !

Pour épater la galerie, dispose le burger au milieu d’une assiette ronde et fais des petits point de ketchup tout autour de ton sandwich, comme sur la photo. Comment faire ? Je vais pas te donner tous mes trucs, démerde-toi. (Si tu fais du nail-art, tu es en bonne voie)


Tu vois, ça ne coûte pas plus cher de bien manger !
(Je vous ai déjà parlé de Rosanna ?)


*voici est un exemple, tout magazine péauple ferait bien entendu l’affaire.


Allez, à tantôt.