I did it my way.

Les pâtes, c’est ma grande passion. Omar avait les chevaux, chacun son truc. Mais on n’est pas là pour parler de Spanghero.

Pour les pâtes à ma façon il te faut :

- des pâtes longues, larges avec de la semoule de blé DUR (tagliatelles, linguine par exemple)
- une belle grappe de tomates (quand c’est la saison, sinon, une grosse boîte de tomates pelées. Mais c’est nettement moins bon)
- une botte de basilic
- 4 gousses d’ail
- du parmesan
- de l’huile d’olive


Préparation :

Commence par monder les tomates. En fait, c’est peler les tomates, mais comme je connais le vocabulaire technique et que j’aime bien me la raconter, je sors ma science. Pour ce faire, tu incises l’arrière des tomates, en forme de croix, peu profonde, qui te permettra d’épeler très facilement tes tomates. Ensuite tu les plonges une minute dans de l’eau bouillante, et tu verras, la peau s’enlève comme par magie.

Une fois les tomates pelées , émince-les grossièrement, sans pour autant jurer à chaque coup de couteau. (Sauf si tu es très énervé à cause de ton mec. Là, tu as le droit)

Dans une sauteuse, verse de l’huile d’olive, les gousses d’ail égermées et les tomates émincées. Pour enlever l’acidité des tomates, tu peux ajouter 2 pierres de sucre. Ça, c’est Floriana qui me l’a dit, donc c’est une étape importante. Puis tu sales, poivres et tu laisses cuire une vingtaine de minutes, et laisse refroidir.

Sors ton robot. Mets-y les feuilles de basilic du bouquet (toutes les feuilles), puis les tomates qui ont refroidi (attention, c’est très tiède) ainsi que des morceaux de parmesan. Et là, tel un David Guetta à Ibiza, tu mixes. Tu fais monter la sauce, bébé.

Pour la sauce, c’est prêt.

Il ne te reste que les pâtes à cuire ? Eh bien figure-toi que c’est pas forcément le plus compliqué, à condition de respecter quelques règles.

1) tu fais bouillir de l’eau salée.
2) tu n’y mets jamais d’huile. C’est interdit par la bible italienne des pâtes.
3) tu ne plonges tes pâtes QUE lorsque l’eau bout.
4) pour une cuisson Al Dente, tu retires une minute au temps indiqué sur le paquet.

(Je n’ai rien inventé, encore une fois, j’ai tout appris avec le blog de Floriana. Si quelqu’un s’y connaît en pâtes, c’est bien elle.)

Quand tes pâtes sont cuites, tu mélanges avec ta sauce. Tu peux faire des copeaux de parmesan à l’aide d’un économe, et les disposer sur tes pâtes comme sur la photo. Parce que c’est joli.

Sers ça aux chieurs qui te saoulent à parler sans cesse à table. C’est tellement bon qu’ils fermeront enfin leur gueule.

Petite astuce s’il te reste de la sauce : Sors un bac à glaçons qui ne te sert pas, remplis-le de ton reste de sauce et mets le tout au congèle. Quand t’auras pas le temps mais envie de pâtes à la Emilie, tu pourras sortir tes cubes glacés et portionnables de sauce.

Tu vois, ça n’coûte pas plus cher de bien manger !


Allez, à tantôt.